Accueil du site

    0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...
  • Modifié le 7 juin
    REPAS FABULEUX POUR DÉSENCHANTER LA JUSTICE

    Bonjour à tous, Le vendredi 17 juin 2016, à partir de 19h30, un repas d’excellence aura lieu au Soupirail, pour soutenir les inculpé-es du mouvement contre la loi Travail. Il sera suivit d’un concert avec des musiciens de Lille et d’Hollande, et musique s’en suivra toute la nuit. Pour faire face à la justive comme nous l’entendons, venez passez une soirée exceptionnelle au Soupirail, Le prix est fixe, 12-15-18 euros selon vos moyens, repas libanais, et deux verres de vin offerts. Bar à cocktails (...)

  • Modifié le 1er mai
    COMMUNIQUÉ D'OCCUPATION DE LA SALLE DE LA CITÉ

    Occupation illimitée de la Maison du Peuple Nous, étudiant.e.s, lycéen.ne.s, chômeur.se.s, précaires, intermittent.e.s, intérimaires, salarié.e.s du public et du privé, syndiqué.e.s ou non, mobilisé.e.s dans la lutte contre la loi travail, occupons dès ce 1er mai la salle de la Cité à Rennes (rue saint-louis - métro Sainte-Anne). Depuis 2 mois nous subissons la répression policière, avec un dispositif sécuritaire nous empêchant notamment de manifester dans le centre-ville. Cette occupation vise à se (...)

  • Modifié le 11 avril
    LETTRE DU 11 AVRIL/42 MARS

    #LaMusiqueAdoucitLesMoeurs Pour commencer, la bande-son de cette lettre, qui vaudra plus pour l’édification politique des masses que pour la qualité musicale. Elle revient en effet sur une page importante de l’histoire politique anglaise, puis mondiale : l’émergence du sigle ACAB, pour All Cops Are Bastards (littéralement : "Tous les flics sont des bâtards"). En effet, c’est le groupe de Oi ! the 4 skins qui a contribué à populariser le terme au début des années 1980, d’abord au sein des milieux (...)

  • Modifié le 5 avril
    LETTRE DU 5 AVRIL

    Une nouvelle bataille s’est ouverte jeudi dernier à Rennes, celle de l’accès au centre-ville et plus particulièrement à la place du Parlement. Le 31 mars c’est dans un hyper-centre en état de siège dont tous les accès étaient bloqués que les manifestants ont essayé de rentrer afin d’occuper cette place. Malgré le scandale des nombreux blessés et des plus de 700 grenades lacrymogènes tirées, le préfet et la maire récidivent. Aujourd’hui, alors que la manif étudiante est sur le point de commencer, c’est un (...)

  • Modifié le 5 avril
    TÉMOIGNAGE D'UN "MÉDIC" BLESSÉ PAR LES FLICS

    Une personne de la médic team de Rennes nous a envoyé ce témoignage. Elle a essuyé un tir tendu de lacrymo dans le visage. Elle aurait perdu son oeil si elle n’était pas protégé d’un masque de plongé (et non de petites lunettes de piscine comme c’est préicé dans le texte). Bonne lecture "Le jeudi 31 mars 2016, comme des milliers d’autres personnes je suis parti manifesté contre le projet de loi-travail. Pour moi, comme pour tant d’autres, ce projet de loi n’est que le déclencheur d’un mouvement de (...)