Accueil du site

    ... | 500 | 505 | 510 | 515 | 520 | 525 | 530 | 535 | 540 | 545
  • Modifié le 3 décembre 2010
    COMMUNIQUE DU 2 DECEMBRE AU MATIN

    Ce matin à six heures un imposant dispositif policier (gendarmerie mobile, police nationale, GIPN...) s’est déployé rue de la Barbotière. La police est entrée par effraction dans la Maison de la Grève où une dizaine de personne passait la nuit, elles devaient passer le reste de la matinée au commissariat. Dans la précipitation, une quarantaine de membres de la Maison de la Grève se sont rassemblés devant le lieu. Ils n’ont pu que constater les faits. Les forces de l’ordre avaient déjà embarqué nos (...)

  • Modifié le 3 décembre 2010
    SOUTIEN DU SYNDICAT DES TRAVAILLEURS DE BRETAGNE

    GIPN, gendarmerie mobile, brigade d’intervention de la gendarmerie, etc… Ah ! Bernadette Malgorn, ex préfette encartée à l’UMP serait elle revenue à Rennes ? Non, la mairie de Rennes « « « PS » » » a décidé d’expulser la Maison de la Grève. Cette municipalité dite de gauche, livre chaque jour batîments et terrains à la bourgeoisie, mène de nombreux projets faisant grimper les loyers par la spéculation de Rennes en flèche, comme l’installation d’un centre des congrès pour les touristes bourgeois d’affaires, la (...)

  • Modifié le 3 décembre 2010
    COMMUNIQUE D'EUROPE-ECOLOGIE - LES VERTS - GROUPE LOCAL DE RENNES

    L’expulsion manu militari des militants de la maison de la grève sur demande de la Mairie nous laisse consternés quant à la méthode. Si une partie de la jeunesse de cette ville a choisi d’occuper des lieux vides, au passé syndical, c’est bien pour construire une opposition durable aux politiques du gouvernement Sarkozy et notamment sa réforme des retraites. Ce sont ces même jeunes qui grossissaient les manifestations et leur apportaient souffle et énergie. Ce sont ces mêmes jeunes qui allaient (...)

  • Modifié le 1er décembre 2010
    VENDREDI 3 : CONCERT JAM SESSION

    20H30 : Cantine populaire 21h30 : Concert Blues Jam Session

  • Modifié le 1er décembre 2010
    AFFICHE ET PRÉSENTATION

    La Maison de la grève est née pendant le mouvement de contestation de la réforme des retraites de cet automne. Cette maison, ouverte à l’initiative de l’Assemblée Générale Interprofessionnelle de Rennes, existe pour faire perdurer l’expérience de la grève et les rencontres qui ont eu lieu entre les différentes composantes du mouvement (salariés, syndiqués, étudiants, chômeurs, etc.). Et ce, au-delà de la mort proclamée du mouvement par les médias et le gouvernement sarkozyste. L’ouverture d’une cantine (...)