Accueil du site > Organisation du lieu > Lettre du 24 octobre

LETTRE DU 24 OCTOBRE

publié le dimanche 23 octobre 2016

Les temps sont durs. Cette semaine, en plus d’entendre Valls confirmer aux députés que l’évacuation de la Zad était la priorité du gouvernement, les flics partent tous les soirs en manif sauvage, cagoulés et armés, pendant que les racistes de chez nous manifestent leur volonté de voir « leur » commune sans migrants. Lesquels se feront déporter de Calais à partir de lundi matin…

Le son de la semaine est électronique et nerveux, il est signé du compositeur anglais Clark. C’est un remix de Die Antwoord qui s’intitule Word et qui se trouve sur un EP nommé Winter boots, on a pris ça pour un signe.

#ZAD #OpérationPérilleuse #Vietnam

À en croire les propos du premier ministre, plus grand-chose ne semble pouvoir arrêter la machine gouvernementale, qui rêve d’écraser prochainement la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Pour bien rappeler qui c’est qu’est le chef, la gendarmerie a fait survoler la zone par un hélicoptère militaire, manifestement plus gros que ceux utilisés d’ordinaire pour surveiller la foule. À la Grée, le lieu au-dessus duquel volait l’engin à très basse altitude, des gens ont filmé ÇA.

#ComitéZad

La menace se précisant, le Comité Zad de Rennes se réunira comme chaque semaine. et ce sera jeudi 27 à 18h, à la MIR 7 quai chateaubriand.

#Calais #AllCopsAreBorders

L’évacuation du camp de Calais aussi est en bonne voie et l’opération commencera lundi matin. Les habitants de la jungle seront placés dans des bus, qui les disperseront dans des centres d’accueil de toute la France. À l’appel du Comité Zad de Rennes et des collectifs de soutien aux sans-papiers, une manif est prévue le soir du début de l’évacuation, place Sainte-Anne, à partir de 18h30.

#ManifFN #Fougères

Mercredi dernier à Fougères, une poignée de militants FN a manifesté leur hostilité à l’égard des migrants qu’ils ne veulent pas dans « leur » commune. « Non à la préférence étrangère » disait l’une des banderoles. De l’autre côté, c’est à dire derrière la rangée de flics, 500 contre-manifestants parasitaient le discours frontiste et la Marseillaise entonnée. La petite famille de la maréchaussée locale étant largement représentée, avec la Section d’intervention de Rennes, les Renseignements territoriaux (ex-RG) et la BAC de Rennes, l’ensemble chapeauté par Patrick Chaudet, directeur départemental de la sécurité publique. Sans gêne aucune, les bacqueux reprenaient à l’unisson les slogans « Solidarité avec les français » et applaudissaient les discours. Avant de partir rejoindre les collègues qui manifestaient devant le commissariat de Rennes. Ambiance.

#ManifPolice #Nausée

Depuis quelques jours, donc, des milliers de flics partent en manif sauvage, à Paris et dans d’autres grandes villes, le visage masqué et l’arme à la ceinture. Tout ça pour dire à quel point ils manquent de moyens, à l’heure où l’état d’urgence leur offre pourtant toutes les largesses imaginables et encore des armes, qu’elles soient légales ou létales. Taranis News les a suivis trois soirs durant et c’est effrayant.

#Tapas #MangerLaRépression

Pour se donner un peu de forces (et accessoirement régler nos comptes avec la justice), en plus des cantines du midi il y a maintenant une cantine tapas tous les jeudis soirs à la Maison de la Grève, à partir de 19 heures.

#Révolution vietnamienne

Prochain cours prévu le vendredi 28 octobre à 20h à la Maison de la Grève. Au programme, suite et fin du documentaire Cao Bang, les soldats sacrifiés de l’Indochine (si la technique le permet), ensuite la guerre d’Indochine de 1950 à 1954. On prendra cette fois-ci plus de temps pour discuter de la mise en place de l’appareil d’État Viêt-Minh, de l’impact de la guerre sur la population et du territoire vietnamien. Cette fois-ci on a prévu une cantine à 19h.

On vous attends nombreux comme d’habitude.