Lettre du 12 Novembre 2018
Lettre du 12 Novembre 2018

Bonjour,
Parce qu’on a cru que nos journées resteront grises, voici un son majestueux pour entrer dans l’automne même si le soleil revient demain !
https://www.youtube.com/watch?v=WEyaiZA0wFA

#Soudan #MaisonDeLaGrève

Le cycle sur les luttes dans les quartiers populaires et les révoltes étudiantes à Khartoum, ainsi que sur une lecture du traitement médiatique des années d’occupation à la jungle de Calais a lieu cette semaine, du jeudi 15 novembre au samedi 17 novembre, à la maison de la grève.
Les interventions seront toutes traduites en arabes. Parlez en autour de vous !
Voici le programme :
https://maisondelagreve.boum.org/spip.php?article40&id_evenement=20

#17Novembre #EscargotEnGiletJaune

Une opération escargot est prévue pour la journée de blocage très suivie sur les réseaux sociaux du 17 novembre 2018. Cet évènement, qui se révèle être très large et en apparence plus déterminé que tous les mouvements syndicaux que nous avons connus ces dernières années, est-il comme tous les monde le dit récupéré par la droite, l’extrême droite, ou la fachosphère (appelons la comme on veut) ? Voici une publication de Nantes Révoltée qui tente de faire le tri dans la confusion qui règne autour du sens de cette journée :
http://sten.li/8bx

#ZAD #15Novembre2018 #LaDDTMsousPression

Les habitants de la Zad sont toujours menacés par la précarité des baux qui leur ont été accordés. Ceux-ci devraient être reconduits par le futur propriétaire de la zone, le conseil général, qui pour l’heure n’a pas donné signe d’une prise de contact.
D’autres part pour l’instant la préfecture tient secrète la répartition du foncier qu’elle a établit, ce qui renforce la précarité de la situation générale de la zone.
Alors, voici un Rdv à se rassembler devant la Direction des Territoires et de la Mer de Nantes, le 15 novembre 2018, à 10h.
https://zad.nadir.org/spip.php?article6195

Parce que si Nicole Klein a pris congé pour rejoindre -ô comble de l’absurde !- le ministère de l’écologie, il faut dès maintenant mettre la pression sur le nouveau préfet de Nantes : Claude d’Harcourt, véritable sosie de Trump !!
http://sten.li/8by

#ConcertdeSoutien

En prévision de la journée de lutte et de commémoration de Babacar Gueye, tué par la BAC de Rennes il y a 3 ans :
Concert de soutien au réseau de ravitaillement des luttes rennais et au collectif Justice & Vérité pour Babacar : Samedi 17 novembre 2018, à 20h, au Papier Timbré.
https://expansive.info/Concert-de-soutien-au-Reseau-de-ravitaillement-des-luttes-ainsi-qu-au-Collectif-1253

#PourBureEtLaPlaine #ARennesOnSeDéchaine

Bien que 1100 kms nous séparent de Marseille, d’ici nous suivons de près l’actualité sidérante qui assombrit le ciel de cette cité dont nous chérissons son soleil éclatant.
Lors de la récente marche pour le climat de samedi 10 novembre 2018, le cortège anti-capitaliste de Rennes 2 portait cette banderole : http://sten.li/8bz

L’ambiance est sous tension à Marseille après l’effondrement de trois immeubles à Noailles, quartier voisin de la Plaine. Voici un bon article qui fait froid dans le dos :
https://lundi.am/Noailles-La-plaine-necro-metropolisation-a-Marseille
"L’évacuation à tour de bras donne le vertige, la confiance dans les autorités est bien amoindrie. On sent déjà l’odeur des charognards, d’une part les politiques qui tentent une récupération politique du drame dans leur compétition pour la mairie de Marseille et d’autre part les promoteurs qui se frottent les mains en imaginant la phase de reconstruction."

Mercredi 14 novembre aura lieu une marche de la colère, appelée par les habitants de Noailles https://www.facebook.com/events/565890557189237/
et les 23 et 24 novembre prochains un week-end de lutte contre le mur de la Plaine.

#Bure #PenserL’OrdreAtomique

Les opposants au projet d’enfouissement de déchets nucléaire de Bure connaissent une répression inédite depuis maintenant un et demi. Dans ce contexte d’isolement dû aux affaires judiciaires en cours, mais au caractère tu et cloisonné de l’ordre atomique, le besoin est éprouvé de créer des espaces pour penser en profondeur, depuis la situation de la lutte de Bure, la question de l’industrie nucléaire et des possibilités d’émancipations. Dans le sillage du mouvement social du printemps 2016 les occupations d’universités – inspirées par l’expérience des Zads et des territoires en luttes – les séminaires alternatifs et les dynamiques « d’enquêtes dans les luttes », des opposants au projet de CIGEO proposent une série de séminaires à l’EHESS de Paris. L’idée de cet espace de discussion est aussi de contrecarrer l’ouverture d’un nouveau « débat public sur les déchets nucléaires » à l’automne-hiver 2018 annoncé par le gouvernement en pleine opération de répression.

Plus d’informations sur : http://penseretlutteravecbure.toile-libre.org/
Première séance : Mercredi 14 Novembre 2018, entre 18h et 21h, salle 1, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Bonne semaine !!