Lettre du 12 juillet

#MaisonDeLaGreveIllimitée #LettreD’AchatN°0.3 🎉 🎉 🎉

Des nouvelles de l’achat de la Maison de la Grève:
Cette lettre n’est pas celle que nous avions prévue d’écrire. 😥
En effet, nous avons commencé une campagne de dons dans l’optique d’acheter notre cher local au 37 rue Legraverand. Mais suite à des complications dans les histoires de succession de notre propriétaire, nous mettons en pause nos lettres spéciales campagnes de financement. Nous restons déterminés dans le processus d’achat, et attendons que tout ça se débloque. Mais ne vous inquiétez pas, on reviendra vers vous dès qu’on aura une date sûre et certaine pour le lancement de la levée de fonds, c’est-à-dire quand on aura un compromis de vente.
Ce contre-temps relance aussi l’hypothèse de trouver un nouveau lieu. Dans l’idéal, nous aimerions qu’il ait les mêmes caractéristiques : une grande salle (plus de 80 m²), un espace cuisine, un bureau, une façade sur la rue, une certaine proximité avec le centre-ville, un prix abordable… Comme ce genre de biens ne courent pas les marchés immobiliers, n’hésitez pas à nous faire savoir si vous avez une piste, même si elle ne correspond pas tout à fait aux critères

#PenserLaDifférence #CyclePolitiqueDesFemmes

“Tisser les fils d’une politique des femmes”, tel est l’intitulé du prochain cycle de conférence à la Maison de la Grève. Ces discussions ouvriront la saison 2019-2020, elles auront lieu du jeudi 12 au samedi 14 septembre.

Voici le Programme 👊

Jeudi 12, 18h :
Soirée en récits et images des mouvements de femmes qui ont animé les années 70 en France.

Vendredi 13, 18h :
Nous accueillerons Isabelle Stengers pour aborder la question du déterminisme à travers la pensée de Donna Haraway.

Samedi 14, 10h :
Nous échangerons avec Anne-Emmanuelle Berger autour des notions de visibilité, identités et pouvoir.

Samedi 14, 14h30 :
Elise Gonthier-Gignac interviendra autour du féminisme italien de la différence et certaines pensées décoloniales.

#G7Onseralà! 💥
Du 19 au 26 août aura lieu au Pays Basque 🏄 un G7 ainsi qu’un contre-sommet qui aura pour mission de perturber la bonne tenue des réunions des chefs d’États. À la Maison de la Grève nous avons déjà discuté par deux fois ce printemps des raisons de s’y rendre, de l’organisation sur place et du tissu de luttes qui existe au Pays Basque. Il serait trop long de rappeler dans cette lettre pourquoi et comment il est important de ne pas les laisser en paix ! Mais en attendant fin août, on invite à lire la page facebook ‘G7 NON C’EST NON !’ qui vous permettra d’être au courant des dernières informations. Et voici un extrait d’un des appels :
“De l’occupation de la city de Londres aux rues de Hong Kong, du Pays Basque au Chiapas, d’Ende Gelande aux CDR de Catalogne, des lycées en lutte au Sea Watch III, des gilets jaunes sur les rond-points à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, d’Errekaleor à la Rote Flora, des Herri harresiak à Bizitza da handiena, de… à…
Ensemble, bloquons ce foutu G7 !”

#SoiréeDeSoutien #VeganParty
Samedi 13 juillet aura lieu au 37 rue legraverend une soirée en soutien aux luttes anti-spécistes. 😼 Nous mettons à disposition les locaux et la cuisine, mais cette soirée n’est pas organisée par la Maison de la Grève. En préambule nous tenions donc à préciser que si nous sommes contre l’élevage industriel nous entretenons une différence de point de vue et d’analyse avec le mouvement anti-spéciste. Ces désaccords se sont, par exemple, exprimés lors du cycle “Les soulèvements de la terre” et de la discussions “vivre et travailler avec les bêtes”, mais également dans le soutien que nous avons pu apporter à nos camarades éléveurs de la ZAD et dans le lien que nous entretenons avec ceux de la BIC (de la région rennaise), ou encore dans nos cantines qui ne sont pas toutes vegans (loin de là). C’est aussi en raison de ces désaccords – pour ne pas carricaturer les positions des uns et des autres – que nous sommes contents d’accueillir cette soirée de soutien. C’est donc l’occasion de mettre en lien les réalités de ceux qui luttent contre le monde industriel et d’exprimer une solidarité concrète contre la répression.

#Rimbaud&Teicher #UneSaisonEnEnfer
Fin juin, le violoniste Yves Teicher a interprété ‘Une saison en enfer’. C’était une très belle soirée. On peut revoir l’enregistrement ici YouTube

Bon été !

🙃

Recevez directement la lettre️ dans votre boite mail :

(Re)lisez les anciennes lettres :

Médias

écouter

Présentation du Manuel de Survie de Ceserano par les Éditions La Tempête

Podcast de la présentation du Manuel de Survie de Ceserano par les Éditions La Tempête. Celle-ci a eu lieu le 25 avril 2019 à la Maison de la Grève

écouter

CBO #4 Retour sur le cycle ’Les soulèvements de la terre’

Pour sa 4ème émission la CBO (Compagnie de Brouillage des Ondes) revient sur le cycle ’Les soulèvements de la terre’ qui s’est tenu à Rennes mi-mai 2019.

écouter

Psycle

PSYCLE est un groupe de gens intéressés et concernés d’une manière ou d’une autre par les questions que posent ou peuvent nous poser l’expérience de la souffrance et de la pathologie, le milieu psychiatrique et plus largement la dimension du soin.

écouter

Podcast CB0#3, retour sur ’Révoltes Sensibles’

Podcast de la Compagnie de Brouillage des Ondes (CBO) enregistré lors du cycle Révolte Sensible qui s’est tenu à la Maison de la Grève fin mars 2019.

lire

Mai 68 à Rennes

Les évenements de Mai 68 à Rennes sont très peu documentés. Nous mettons à dispositions deux brochures de fac-similés de documents d’époques.

lire

Harz Labour #23

Au sommaire : Macron ! va te faire Gilet Jauner, Amitiés Révolutionnaire, Délibérer n’est pas agir.

écouter

Avec les révoltés Soudanais - CBO podcast n°2 - novembre 2018

Le 2nd podcast de l’émission CBO réalisé lors du cycle de discussions sur les révoltes au Soudan qui s’est tenu en novembre 2018 à la Maison de la Grève.

écouter

Déviances : genres, désirs et Révolution - CBO podcast n°1 - octobre 2018

Le 1er podcast de l’émission CBO réalisé lors du cycle Déviances : genres, désirs et Révolution

voir

Contre l’état d’urgence, penser l’état du monde n°2

Les podcast de la 2ème édition des séminaires "Contre l’état d’urgence, penser l’état du monde n°2"

écouter

Avec Marx -

Cheminer avec Marx dans son époque afin de comprendre les options théoriques et pratiques qui ont mené à l’avènement d’une force révolutionnaire sans précédent.

écouter

Contre l’état d’urgence, penser l’état du monde n°1

Les podcast du 1er séminaire "contre l’état d’urgence, penser l’état du monde"

écouter

Cycle de conférence sur les luttes d’indépendance au Vietnam

Dans le courant de l’automne 2016, un camarade a tenu 6 conférences sur le les luttes de décolonisation au Vietnam. Celles-ci sont disponibles en audio.

lire

Harz Labour Numéro 22

Vous pouvez lire en ligne le numéro 22 du journal Harz Labour

Cantine

Vous pouvez manger trois fois par semaine à la Maison à la Grève et au prix de votre choix ! Sauf exception et vacances, ce mini-événement a lieu tous les mardi, mercredi et jeudi soir. L’ambiance est conviviale et les grandes tablées sont propices à la conspiration. Mais attention, vous n’êtes pas l’abri de vous faire demander un peu d’aide pour les chantiers fagots qui servent à la confection du pain ou pour la prochaine manif. Vous pourrez même y trouvez toutes les informations pour venir cuisiner pour une... cantine de la Maison de la Grève.

Les cantines sont aussi l’occasion de distribution de légumes et des ventes de pain (prix libre).

Trois ou quatre fois par an, les cantines se transforment en restaurant d’excellence où tout l’argent revient aux luttes en cours ou aux frais nécessaire à l’anti-représsion.

Breaking News

Cantines du soir

Attention, grand changement, après presque 7 années de cantines trois midis par semaine, cette année les cantines du jeudi sont déplacées le soir !
Le service aura lieu de 19h à 21H (tous les jeudi soir sauf exception !)

ps. les deux autres cantines restent le mardi et le mercredi midi.

Reprise des cantines

Saison 2018-2019 :
Les cantines reprennent à partir de mardi 25 septembre.
À mardi !

Infos

Ici vous retrouverez toutes les infos de dernières minutes concernant les cantines : annulations, déplacements, besoin d’aide ou menu spécial... Pour l’instant il n’y a rien à savoir !

Soutenir

La Maison de la Grève existe depuis maintenant sept années. De cantines en débats, de concerts en ateliers, de séminaires en salle reprographie, elle expérimente, elle cherche les voies pour construire la possibilité de vivre sans et contre le capitalisme. Nous considérons que l’économie est la mère des catastrophes que nous traversons. Nous ne croyons pas dans les réponses globales qui ne peuvent que rendre le désastre un peu plus durable, mais dans notre capacité collective à développer des rapports qui se libèrent du règne de l’argent. C’est notamment pour cette raison qu’à la Maison de la Grève tout ou presque se fait grâce à la participation libre des uns et des autres.

À quoi servira l’argent ?

Pourtant, cette expérience a besoin d’argent pour exister. Sa principale dépense est la location du 37 rue legraverend, adresse à laquelle est hébergée la Maison de la Grève. Ces frais sont assurés par l’association APRIL qui doit payer chaque mois 1200 euros de charges et de loyer. Cette somme n’est pas énorme, mais comme toujours nous avons besoin de votre aide pour la supporter. Pour l’instant, ces dons mensuels recouvrent entre 400 et 500 euros chaque mois. Mais, il ne faudrait pas plus de 100 personnes donnant entre cinq et vingt par mois pour que nous n’ayons plus à nous inquiéter du paiement du loyer.

Des dons déductibles des impôts

Nous tenons également à rappeler que l’association APRIL poursuit un but d’intérêt général. Par conséquent les dons qu’elle reçoit sont déductibles d’impôts à hauteur de 66 % pour les particuliers (dans la limite de 20 % du revenu imposable). Par exemple, pour un don de 200 € sur une année, 132 € seront déduits du montant à payer aux impôts. Un reçu fiscal édité par l’association APRIL sera remis au donateur en début d’année pour qu’il puisse justifier les dons sur sa déclaration d’impôts. Vous avez donc la possibilité de nous faire un don avant la fin de l’année 2017 dont une partie sera déduite sur vos impôts déclarés au printemps 2018.
Les dons ponctuels nous sont très précieux. Pour autant, nous attirons votre attention sur le fait que, pour nous, il est bien plus confortable de recevoir des sommes plus petites mais mensualisées. Celles-ci aussi peuvent être également déductibles des impôts.

Passer à l’acte

Si vous effectuez un don, n’oubliez pas de nous envoyer un mail à maisondelagreve [arobase] riseup.net pour nous prévenir de votre bonté et pour que nous pussions vous envoyer un récépissé si nécessaire

Payer en ligne (avec Paypal ou une carte bancaire)

En cliquant sur le bouton de paiement vous pourrez choisir de payer avec Paypal.

Faire un virement

Sur le compte de l’association APRIL
Banque : Crédit coopératif
IBAN : FR76 4255 9000 5541 0200 2328 844

Faire un chèque

Remplissez-le à l’ordre de l’association APRIL
et envoyez le à Association APRIL, 37 rue Legraverend, 35000 Rennes
(si possible, inscrivez votre email dans votre courrier)

Donner en liquide

Rendez-vous aux cantines, du mardi au jeudi de 12h30 à 14h00.

Maison de la Grève

désertion & secession since 2010

mail: maisondelagreve [arobase] riseup.net

Adresse: 37 rue legraverend, Rennes city Metro: Anatole France

Voir la carte en grand